Gekkou

Une étude publiée jeudi 23 août dans le New England Journal of Medicine révèle l’existence d’une maladie semblable au SIDA jusqu’alors inconnue. Menée à Taïwan et en Thaïlande, l’étude montre que cette maladie s’attaque au système immunitaire des patients et touche principalement des adultes d’origine asiatique qui ne sont pas porteurs du VIH. Cette maladie, dont les premiers cas ont été découverts en 2004, ne semble cependant pas contagieuse.

Selon la chercheuse de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, Sarah Browne, qui a participé à l’étude, cette déficience immunitaire qui rend les malades incapables de se battre contre les infections ne se transmet en effet pas à travers un virus, comme le sida, mais se déclenche chez l’adulte. Les patients sont en général âgés d’une cinquantaine d’années mais ne font pas partie d’une même famille, ce qui exclut l’idée selon laquelle un seul gène serait responsable.

D’après cette étude, il pourrait cependant exister un facteur génétique ou un facteur environnemental qui provoquerait la maladie, puisque la plupart des cas ont été détectés en Asie. L’ampleur de cette maladie est difficile à connaître, selon Sarah Browne. L’étude cible une centaine de patients recensés en six mois, mais « nous savons qu’il y en a de nombreux autres », a expliqué la chercheuse, mettant notamment en cause des méprises dans les diagnostics, les symptômes pouvant s’appliquer à des cas de tuberculose. De même, il est difficile d’établir un nombre de décès liés à cette maladie, bien que les chercheurs affirment que de nombreux patients étudiés sont décédés d’importantes infections.

Source

         

À propos de l'auteur Voir tous les articles Site web de l'auteur

Raikou

Passionné de nouvelles technologies et de l'actualité (surtout celle dont on ne parle pas), j'ai une vision bien personnelle du monde qui m'entoure qui pourrait parfois vous choquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *

Commentaires Facebook